Accueil

Autres articles Bibliographie  

Article du mois

 

 

 

Renaître en Biodanza

 

par Silvia Eick, facilitatrice, formatrice, Brésil

 

 

Depuis la création du Projet Minotaure, par Rolando Toro Araneda en 1985, la vivencia de Renaissance est présente dans la méthodologie de la Biodanza. Cette vivencia élargie à un autre contexte peut être d’une grande utilité dans la « renaissance pour la vie » des personnes déçues et dans le processus de guérison physique et/ou émotionnel de l’individu.

 

Tout a un sens profond en ce monde et la naissance est le point de départ qui va conditionner toute la vie de la personne. Ceci, parce que la période fœtale et la naissance ont, en potentiel, tout ce que la personne est. Elles donnent des pistes de connaissance de soi sur comment on se met en relation, comment on réagit et comment on œuvre dans sa vie quotidienne.

 

Ainsi, contrairement à ce que l’on pense, une naissance par césarienne, par forceps, prématurée, par le siège, avec le cordon ombilical enroulé autour du cou, etc. n’est pas sans conséquences sur la vie de la personne, intervenant sur la façon de vivre son corps, ses émotions, son psychisme, son travail, ses relations affectives et interpersonnelles et sur la pleine réalisation de sa vie. La naissance est enregistrée dans notre mémoire, même les minuscules détails, au niveau cellulaire, et a un effet profond sur notre développement psychologique.

 

Par la méthode de RENAITRE EN BIODANZA, il est possible de mettre à flot ces mémoires inscrites dans le subconscient, en aidant la personne à revivre sa naissance telle qu’elle s’est produite, et vivre ainsi les étapes qui lui ont manqué. Une telle réminiscence aide la personne à comprendre de façon profonde la signification de sa naissance, ses schémas répétitifs, permettant qu’elle se libère des charges négatives qui l’assujettissent au passé et l’empêchent d’être heureuse. Atteindre cet état demande un désir intense de libération.

 

La vie est en elle-même sacrée, elle est l’expression cosmique la plus splendide. Si l’être humain donnait la permission à ce que la Vie suive son cours organique et naturel, l’harmonie serait présente dans le quotidien. Il existe cependant l’impulsion de l’orgueil, l’intervention directe sur les processus vitaux et desquelles dérive la dysharmonie.

 

« Il existe une parfaite cohérence entre la structure de l’univers et la structure des êtres vivants. L’homme existe parce que l’univers existe, et l’univers existe parce que la vie existe. Nous sommes faits par le cosmos. En raison de cette résonnance incontestable, résonnance de l’individu avec l’univers, nous comprenons l’importance des processus de régression à des états intra-utérins, à des états précédant immédiatement la naissance, ainsi que l’étape de naissance en soi, pour mieux comprendre l’être humain comme totalité cosmique. » (Toro)

 

« Il existe une connexion directe entre la semence et le fruit, entre le programme génétique et l’organisme, dans l’acte de mûrir. Le secret de la rénovation de la vie est dans cette cohérence avec l’origine. Sans la capacité de se rénover, aucun organisme ne pourrait survivre. Ce processus de rénovation n’est possible que par des actes de régression et de reprogression, une espèce de résonnance permanente avec l’originelle. » (Toro)

 

En entrant en résonnance avec cette « intelligence cosmique » qui organise les êtres, on ouvre la possibilité de guérison et de réorganisation biologique, ainsi qu’une resignification des modèles psychologiques et émotionnels – qui, tôt ou tard, vont se refléter, tant dans le corps physique que dans le comportement.

 

La proposition de RENAITRE EN BIODANZA se focalise directement sur les processus vitaux qui ont laissé des marques dans le monde émotionnel de l’enfant et qui se reflètent de la même façon dans le monde de l’adulte. Des situations traumatiques vécues par l’enfant pendant sa naissance ou dans l’utérus maternel seront répétées encore et encore, inconsciemment, tout au long de la vie de cette personne comme un mécanisme de survie. Le trauma, bien que désagréable, est symbolisé intérieurement comme une lutte pour la vie, laquelle ancre la personne dans ce modèle de comportement.

 

La vivencia de RENAITRE EN BIODANZA peut resignifier ces vivencias primaires, offrant la possibilité de voir la vie d’une autre façon, d’une manière moins difficile et moins traumatique.

    

Haut de page     Articles précédents

    

 

Accueil

Autres articles

Bibliographie