Hommage à Rolando Toro Araneda

 

Le mardi 16 février 2010,

jour de carnaval, de liesse et de célébration de la vie

Rolando Toro Araneda nous a quitté.

 

Merci de ton amour et de ta générosité

Merci d'avoir fait grandir la part lumineuse de chacun

Merci de croire en la bonté de l'être humain

Que ton départ donne à la Biodanza

toute sa dimension universelle et éternelle.


Nous avons perdu

un grand ami et compagnon.

NOTRE CHER ROLANDO

est décédé.
Il nous laisse l'amour, la joie, le plaisir

comme façons possibles de Vivre.
Avec son enthousiasme,

il nous a invité chacun à faire partie

de la grande ronde

dans laquelle, protégés,

nous pouvions nous regarder, découvrir,

nous découvrir nous-mêmes.
Rolando nous laisse en « héritage »

de transmettre la solidarité, l'amour,

une vision poétique du « vivre dans le monde ».
Notre cœur est plein de la tristesse

de la séparation, des adieux.
Comme lui même disait :

« quand nous perdons un amour

nous perdons une partie de nous mêmes »,

mais cela ne nous immobilisera pas.
Cher Rolando,

emmène avec toi la certitude

que nous continuerons à réaliser ton rêve,

qui est mon rêve et le rêve de beaucoup

d'entre nous.
Tant que ceux qui l'aiment seront vivants,

il sera vivant.
 

Nadia Costa Robin

Rolando: Etoile Numineuse

 

Toutes les étoiles du ciel

Brillent dans une danse cosmique

Pour te recevoir...

 

Il y tant de points de Lumière!

Elles représentent chacun d'entre nous

qui ont reçu ton étreinte

un point lumineux dans le cœur

 

Nous te promettons de le garder allumé

Biodansant ta chanson d'amour

Un rituel qui devient éternel

Dans tous les chants du monde

 

Ruth Cavalcante

 

Cher Rolando,

Chers amis et amies

 

Le Héron vole

Il vole chaque fois plus haut, plus ample

Vers la Grande Ame Incandescente

Qui est partout

Dans tous les cœurs

Protégeant ses fils et ses filles

Que nous sommes tous

 

Qu'il continue à vivre, Rolando

Dans cette réalité éternelle

Source et arrivée vers n'importe quel lieu

D'un chemin qui ne se termine pas

Qui ne disparaît pas

Qui s'enracine seulement chaque fois plus

Dans l'Absolu, dans l'Amour, dans la Vie.

La vie ne se termine pas, elle se renouvelle.

Tu es vivant, tu es dans la vie,

Tu es dans l'Amour

Tu es en nous.

 

Depuis 1976, quand je t'ai connu,

j'ai appris à marcher sur le chemin que tu m'as montré.

Aujourd'hui je continue ce chemin de vie qu'est la Biodanza.

Merci Rolando!

Merci, Compagnon de tant d'années!

 

Cezar Wagner


Rolando,

avec légèreté tu as vécu

et tu étais tel un ange.

Tu as rêvé d’un monde meilleur

d’une humanité plus heureuse

et avec la détermination d'un guerrier

tu as cherché la réalisation de tes rêves.

Tu poursuivais la beauté de la vie:

santé, amour, création, empathie, épiphanie, unité étaient tes références.

Avec tes idées tu cherchais à décoder le langage silencieux de l'univers

et formulais des synthèses précises tel un coup de pinceau parfaitement maîtrisé.

Le temps de ta vie paraît court par rapport à l’élan de déchiffrer tes incessantes intuitions scientifiques.

Tu rêvais l'amour

et les saisons de ton cœur nous ont tous touchés:

parents, enfants, petits-enfants, femmes et compagnes, frères et neveux, amis et élèves de Biodanza, chacun à des niveaux différents.

Etés de passion,

hivers de douleurs lancinantes,

printemps d'espoir,

et l'automne, saison de changement, ta préférée.

La poésie était la synthèse sublime de ton être...

J'aurais aimé, Rolando, te saluer une dernière fois,

mais tu t’en es allé plus tôt...

Tu es parti tel un oiseau migrateur à la fin de l'été

comme l’imposent les lois de la nature.

Tu t'identifiais à Ezra Pound, se définissant lui-même comme "un voyager de l'éternité"

et l'année passée tu citais encore Rilke, ton poète d'élection,

"le quotidien parle avec l'éternité à voix basse".

Rolando,

"voyageur de l'éternité",

que ton cœur puisse enfin se reposer dans l'étreinte de la terre,

dans la mélodie de la nature,

que le chant des oiseaux puisse, tous les matins, rendre hommage à ta joie de vivre,

que la musique de ta mer, tant aimée, puisse à travers la Cordillera de la Costa, te bercer doucement, au-delà du temps et de l’espace.

Et que le feu de l'amour de nous tous puisse t’accompagner pour toujours.

 

Eliane Matuk


Pour visionner un magnifique montage photo:

ROLANDO - Um ser de luz par Valu Ribeiro

 

Accueil

Rolando